Adieu palmiers, plage, terrasses, pétanque, camping, trekking (rayer la mention inutile), bonjour cartables, réunions, transports bondés, pluie et réveil qui sonne tous les matins pour nous rappeler que nous sommes rentrés de vacances. Même si on s’est caillé les miches en camping dans le Finistère nord, même si on s’est foulé une cheville pendant une rando, même si on a été obligé de rendre visite à belle-maman sur la route de Palavas, ce n’est pas grave, ça restera entre nous, personne ne le saura, et surtout pas Facebook : officiellement, on a passé des vacances de FOU dans un endroit de REVE avec des GENS MERVEILLEUX et il a fait BEAU tout le temps.

Ouais, à d’autres…

Voici donc un décryptage de ce que vous avez pu voir sur les profils de vos amis Facebook cet été :

1 – Le contemplatif

C’est celui/celle qui poste tout le temps des jolies photos de couchers de soleil sur la plage.

On l’imagine les doigts de pieds en éventail avec un petit cocktail dans son transat à regarder la mer, totalement décontracté·e, ne sortant son smartphone qu’en fin de journée pour faire profiter ses amis d’un beau coucher de soleil sobrement intitulé « Zen »…

Seulement voilà, la vraie légende de la photo pourrait être, dans 90% des cas : « ‘tain ENFIN un instant de calme sur cette plage qui a été blindée de sales mioches toute la journée… et sinon il fait encore 28 degrés à 23h et je suis bien crevé·e. Vivement que je rentre à Arras ! »

2- Le gourmand

Le foodporn semble encore tendance, alors allons-y gaiement ! Tout le monde connaît des compulsifs de la photo de BOUFFE. Et ça marche aussi avec les potes alcooliques, tout le temps en train d’instragramer des jolis cocktails de toutes les couleurs ou des bières artisanales imbuvables super rares.

Bref, on imagine des restos gastronomiques dans des villages de charme, des soirées au top de la hype où l’on se régale, et on est quand même un peu énervé après la 10ème photo de burger au homard.

Sauf que voilà la vraie légende de toutes ces belles assiettes dignes du Gault & Millau : « En septembre, je serai obèse et ruiné·e à force de craquer tout mon budget vacances au resto alors que j’ai emmené exprès des boîtes de cassoulet dans le coffre du Scénic. De toute façon il fait un temps pourri alors autant profiter de la bouffe locale. »

3- Le sportif

C’est celui/celle qui fait des millions d’activités : rando, voile, kite-surf, paddle, BMX, rafting, équitation, escalade… bref, impossible de rester en place. Et on a droit à des images impressionnantes prises dans l’action, ou même des films, oui les amis, des FACEBOOK LIVE ! Trop gueudin.

C’est donc les photos au top de l’extrême de notre pote ambassadeur·rice de l’UCPA qui viennent s’afficher les unes après les autres dans notre fil d’actu, et parfois, on avoue, ça fait rêver…

Oui mais voilà la vérité vraie, ne nous leurrons pas : « Aujourd’hui 10km de running, demain kayak en mer et c’est pas fini… au bout de 2 jours de vacances j’ai déjà des courbatures de malade et j’en ai ras le cul de manger des pâtes et de me coucher à 21h pour tenir le rythme. Vivement le retour au bureau que je me repose un peu… »

4- Le festivalier

C’est le fou/la folle qui a démarré en juin avec le Hellfest et qui a enchaîné depuis avec les Nuits de Fourière, les Eurockéennes, Musilac, Motocultor et Rock en Seine avec un crochet par le Sziget. Et on a parfois eu envie, avouons-le, de faire une grosse bringue avec lui, un jour où on s’ennuyait ferme devant le Tour de France à la télé.

Qu’en est-il de notre aventurier·e du concert qui va crâner à la rentrée parce qu’il/elle a vu les meilleurs groupe de la planète ?

Voici la véritable légende de n’importe quelle photo de festoche : « Les conditions météo sont atroces, j’ai des ampoules aux pieds à force de jamais quitter mes Docs, je me suis pas lavé·e depuis 2 jours, ma quechua est ruinée parce qu’un mec a vomi dedans cette nuit, il y a 1 heure de queue pour acheter de la bière et autant pour aller après aux toilettes, j’ai oublié mes boules quiès, je suis tombée au milieu d’un pogo géant, je vais mourir, adieu. »

5- Le globe-trotter

C’est celui/celle qui ne poste QUE des check-ins d’aéroport, des trajets sur Google Maps, des billets de train ou des tickets de péages (oui, il y en a). On sait exactement où il/elle est en temps réel, mais on ne saura jamais à quoi ça ressemble… et c’est un peu dommage quand même, non ?

Non. Parce que voilà la vraie raison : il y fait un temps de merde, ou alors le voyage qu’il/elle a payé une petite fortune est finalement dans un endroit plein de pollution et d’usines et que pour vachement moins cher il/elle aurait pu aller en vacances à Feyzin. Trop la honte en fait !

6- La famille parfaite

C’est ma catégorie préférée. La série de photos ultra-mignones avec les gamins qui sourient dans l’avion, les gamins qui sourient sur la terrasse, les gamins qui sourient au bord de la piscine, les gamins qui mangent des crêpes en souriant… arrêtez, franchement, STOP. Tout le monde sait que les vacances avec les enfants, à la mer, chez papy, à la montagne, n’importe où, c’est L’ENFER SUR TERRE alors, s’il vous plaît, arrêtez de nous faire croire que c’est « Super génial les vacances avec les pitchounes » alors qu’on connaît la vérité 😊

Et vous, à quoi a ressemblé votre profil Facebook pendant les vacances ?